Aston Martin DBX – Audi RS Q8, escaladeurs de trottoirs sous steroïdes

Hasard du calendrier, ou pure volonté de voler la vedette à l’autre. L’Audi RS Q8 et l’Aston Martin DBX ont été présentés ce même 20 novembre.

Et c’est un peu deux salles, deux ambiances…

Aston DBX, énervé en smoking

Le Cayenne a permis à Porsche de dégager des bénéfices fous, permettant de sortir exactement 42012 versions de la 911 tout en tentant de racheter Volkswagen. Il était logique pour Aston de tenter le coup et de tenter de chopper moultes livres sterling et ainsi pérenniser la marque de Gaydon.

Et puis de toute façon, Porsche avait enfoncé le premier clou dans le cœur des puristes avec le légendaire Cayenne Turbo, Bentley avait continué avec son Bentayga un brin baroque, puis Rolls et Lambo sont infiltrés dans le secteur ultra lucratif des SSUV, les Super SUV (Ferrouze tu peux encore attendre, tu seras gentil).

SUV GT, SSUV, c’est juste une n-ième enclume avec un gros moteur en fait…

Oui et non, si le truc a été conçu pour être un petit cocon dans lequel tu pourras embarquer ton toutou avec le « Dog Pack » sans craindre de saloper l’armée de vaches qui ont été sacrifiées pour ton intérieur. Ca ressemble vraiment a une Aston mais en en plus spacieux pour le coup.

Equipé du V8 Bi-Turbo d’origine Mercedes que l’on trouve également sous le capot des Vantage et des DB11 V8. Le DBX envoie 550ch et 700nm via 4 roues motrices (évidemment), ce qui permet à ce pachyderme ultra stylisé de filer jusque 291 km/h tout en expédiant le 0 à 100 en 4.5s (soit 4 dixième de plus qu’un Cayenne Turbo de 550ch).

Et tout comme ses copains, Cayenne et Urus, le DBX a été développé en long, en large sur la boucle Nord du Nurburgring afin de peaufiner le dynamisme de la bête et d’après Gaydon, cela semble plutôt réussi (remarque vu le blason, vaut mieux que ça soit sympa à conduire).

On attend avec impatience les essais de Chris Harris et un possible test par Jeremy Clarkson dans The Grand Tour pour se faire une idée.

Mais ici, on trouve ça plutôt cool, les détails de la marque sont bien là et c’est quand même vachement plus classe qu’un Bentayga et qu’un Rolls Cullinan tout en étant (un peu) moins cher, « seulement » 200 000€.

Il y a bien entendu un configurateur Aston Martin pour s’amuser un peu.

Audi RS Q8, Jour de Tonnerre

Aaaaah le RS Q8. Si le Q8 ne me laissait pas indifférent (faut admettre que côté look, ils se sont surpassé pour une fois à Ingolstadt…) avec sa carrure imposante, son look trapu et cette gueule !

Ca me fait un peu mal de le dire qu’alors que je conchie habituellement ce genre de trucs inutilement gros et encombrants, ben en vrai j’aime vraiment ce truc… (Surtout en blanc, avec la calandre assombrie mais je divague)

Châssis et coeur d’URUS

Pour rappel, la plate-forme du Q8 sert également de base au Lamborghini Urus, pionnier autoproclamé du Super SUV (pas sympa les cousin par alliance hein Porsche ?) et alors qu’il disposait déjà d’une variante «  » »sportive » » » SQ8 (avec un V8 quand même, mais Diesel #Tristesse…), il restait l’espoir de voir cette enclume de 2T+ arracher le bitume avec un vrai bloc noble.

Car oui, les mecs d’Ingolstadt ont repris le bloc de l’Urus, lui même emprunté à la RS6 (vous suivez ?) sauf qu’ici on notera une petite hybridation des familles et une désactivation des cylindres pour sauver les bébés phoques.

Et est-ce que ça envoie un engin pareil ?

La réponse ? C’est un grand OUI !

Pour avoir vu la bête en action au Nür lors de mon pélerinage annuel, je peux vous assurer que cet engin défie les lois de la physique. Visuellement c’est juste ridicule, aucune grâce dans les mouvements mais de l’efficacité à toute épreuve ! Et je ne parle même pas du son du V8, je plains les habitants des quartiers dans lesquels ces engins vont séjourner…

Bref, le RS Q8 est equipé d’ENORMES disques de 440mm à l’avant (370mm derrière), de 4 roues directrices entourées des plus gros gommards disponibles sur une Audi de série (295/40 disponibles en 22″ de série, 295/35/23 en option) et d’un différentiel vectoriel.

Tout cela permet a permis à la bête d’exploser le record des SUV de production avec un temps de 7 minutes 42.2s quand son plus proche poursuivant (le Mercedes-AMG GLC63 S) pointe à 7.1 secondes derrière quand son cousin l’URUS pointe à 7’51″7 !

Quand au prix, le RS Q8 devrait démarrer aux alentours de 140 000€, une affaire quand l’URUS est vendu pas loin du double et le DBX vu plus haut est à 200 000€ hors options.

Qu’est-ce qu’on achète du coup ?

Si la proposition d’Aston est séduisante, avec son design léché et son cocon en guise de cockpit. Celle d’Audi n’est pas mal non plus pour être honnête…

Mais quitte à avoir un engin capable d’emmener femme/potes/enfants on partira sur un super break avec un RS6 si le budget est léger.

Der Viertürer besitzt zudem 18 Zoll große "Fünf-Arm-Design" Alufelgen

Ou un Panamera Sport Turismo Turbo S E-Hybrid pour se racheter une conscience en milieu urbain après avoir explosé le 300 sur autobahn.

Lâche un com sur mon skyblog